10 leçons de vie que peut nous enseigner le bambou afin de développer notre résilience

Depuis la création de ce blog, je me rends compte que les articles publiés sont tous assez «sérieux». Si l’objectif des publications est bien de vous permettre de (re)découvrir de nouveaux outils consacrés à la formation et l’animation, j’ai toutefois envie de pouvoir vous proposer de temps en temps un contenu un peu plus «échappatoire».

En cette veille de week-end, je me suis donc décidé à vous fixer un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur ce blog.

L’occasion pour ma part aussi de partager avec vous certaines trouvailles plus orientées multimédia (vidéos, infographies…) afin de satisfaire vos cerveaux droits, en soif de créativité. Je vais donc inaugurer avec une vidéo intitulée «Lessons From The Bamboo». Il s’agit d’une conférence de 15 minutes présentée par Garr Reynolds lors de l’événement TEDx Tokyo 2011.

Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, Garr Reynolds est l’un des meilleurs conférenciers que j’ai jamais vu, et un leader en matière de conception de diaporamas et d’animation de conférences. Un personnage à la créativité débordante et au charisme incontestable !

Je vous laisse découvrir la vidéo ci-dessous :

 

Comme vous aurez pu le constater, Garr Reynolds est vraiment passé maître dans l’art d’allier l’image au discours. Une maîtrise à la fois sur le fond et la forme : une présentation claire et imagée, ainsi que des talents d’orateur hors pair.

Penchons-nous à présent sur le contenu de cette vidéo, et ce qu’elle peut nous enseigner pour nous, formateurs et animateurs…

Développer notre flexibilité, notre adaptabilité et notre résilience

Je retiens particulièrement 6 éléments qui m’ont interpellé dans cette vidéo, sur le plan du développement de notre flexibilité, de notre adaptabilité et de nos capacités de résilience.

Laissez-moi les parcourir avec vous :

10 leçons de vie que peut nous enseigner le bambou afin de développer nos capacités de résilience
Découvrez 10 leçons de vie que peut nous enseigner le bambou afin de développer notre flexibilité, notre adaptabilité et nos capacités de résilience.

1. Nul besoin d’être imposant pour avoir un impact fort

Une croyance populaire tend à nous faire penser que pour avoir un impact sur les autres, il faut nécessairement «en imposer» : être grand et fort, hyper charismatique… Dans le monde de la formation, nul besoin d’en faire plus que nécessaire.

Des personnages comme Thiagi (célèbre concepteur de jeux-cadres d’entreprise) n’ont à priori pas une allure physique «qui en jette». Ce qui ne l’empêche pas d’avoir un véritable don en matière d’animation.

2. Mieux vaut éviter de forcer les choses et de nager à contre-courant

Comme vous l’avez vu dans la vidéo, le bambou possède cette incroyable capacité de plier, sans rompre. En tant que formateurs, nous devrions adopter une attitude similaire : rester flexibles, centrés sur les besoins et attentes des participants, ne pas leur forcer la main, et adapter nos contenus et outils/supports en fonction du contexte.

3. Adopter un état de pleine conscience : être présent ici et maintenant

C’est-à-dire rester centré sur nos apprenants, essayer de nous mettre dans leur paysage afin de comprendre leurs perceptions, développer nos capacités d’écoute et d’empathie. Mettre en place un certain cadre, sans toutefois nous y réfugier de manière rigide.

4. Favoriser une remise en question de ses croyances et principes

Comme le disait Garr Reynolds dans la vidéo, rappelez-vous «Star Wars: L’Empire contre-attaque» et la très zen attitude de Maître Yoda :

You must unlearn what you’ve learned !

En tant que formateurs, nous avons malheureusement tous cette difficulté à lâcher prise avec notre savoir. Dans une société qui évolue rapidement, sur le plan de la connaissance et des technologies, n’hésitons pas à nous remettre en question et à continuer d’apprendre.

5. Exprimer l’utilité à travers la simplicité

Devant la floraison d’outils et supports pédagogiques en tous genres (tableaux numériques, tablettes, parcours e-learning, serious games…), arrêtons-nous un instant afin d’évaluer nos véritables besoins : choisissons les outils adaptés en fonction de notre contexte, et ne tombons pas dans «l’outil pour l’outil» sous le coup de l’impulsion ou d’un effet de mode.

Pour paraphraser ce que dit judicieusement Marcel Lebrun, technopédagogue et professeur à l’Université catholique de Louvain : il n’y a pas de bons ou de mauvais outils, il y a des outils adaptés ou non à certains contextes. Et il est nécessaire de réfléchir à l’usage que l’on va faire de cet outil.

6. Se relever après chaque chute et ne jamais baisser les bras

Il nous arrive tous d’encaisser des coups durs, que ce soit dans la vie de tous les jours et même en formation : un groupe qui ne fonctionne pas, des apprenants démotivés alors que l’on s’efforce de tout mettre en oeuvre pour favoriser leur engagement, des participants qui perturbent le dynamique de groupe et provoquent des tensions…

Et pourtant c’est notre lot commun de désagréments, qu’il nous faut accepter. Certes parfois nous échouons, ce qui n’empêche en rien de mettre toutes les chances de notre côté pour réussir à faire mieux la prochaine fois. Chaque problème rencontré devient ainsi une source d’apprentissage potentiel, qu’il nous faut mettre à profit !

Et vous, quels sont les enseignements que vous tirez de cette vidéo ?…

Avant de partir, je vous invite à partager vos pensées et réflexions par rapport à cette vidéo dans les commentaires ci-dessous.

Et je vous souhaite, évidemment, de passer un excellent week-end !… 🙂

P.S. Pour en savoir plus sur Garr Reynolds, je vous invite à consulter son blog : www.presentationzen.com

12 réflexions sur « 10 leçons de vie que peut nous enseigner le bambou afin de développer notre résilience »

  1. J’aime beaucoup, c’est du vrai story telling,
    Ce post m’a fait pensé que le bambou pousse dans l’eau et donc sa résilience tire un peu son inspiration des multiples qualités de l’eau et de la fluidité dont nous avons besoin pour faire d’une vie, une expérience authentique.
    Merci pour le partage et bonne année 2012

    1. Bonjour Brigitte, et merci pour votre message. Je n’avais pas fait le lien avec l’eau, et en lisant votre commentaire, je vous rejoint tout à fait. Ca me rappelle la comparaison que fait David Allen (auteur de la méthode GTD) entre les arts martiaux et l’efficacité personnelle : avoir « l’esprit comme l’eau ». Je vous souhaite également de passer d’excellentes fêtes de fin d’années !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.