5 clés de succès pour réussir avec brio vos prochains parcours de formation en ligne

En tant que formateurs et animateurs, vous serez de plus en plus confrontés à la nécessité de développer des parcours de formation en ligne. Ou en tout cas de compléter vos séances présentielles avec des modules E-Learning.

Les récents sondages, enquêtes et études ne mentent pas : la formation à distance ainsi que la formation mixte (connue également sous le nom de Blended Learning) connaissent un essor monumental.

Ce succès s’explique pour plusieurs raisons :

  • La possibilité de faire varier les modes d’apprentissage et de mieux satisfaire les styles d’apprentissage propres à chaque participant.
  • Poursuivre les séances présentielles par des modules en ligne favorise leur engagement et leur implication à long terme.
  • Les modules en ligne permettent de faire la part belle aux supports multimédia : vidéos, animations, diagrammes, fichiers audio…
  • Une formation 100% en ligne permet d’obtenir un ROI important (surtout pour les grandes entreprises).
  • Elle permet, en outre, de stocker des ressources à distance et offre la possibilité aux apprenants d’en proposer de nouvelles et de les partager entre eux.

Toutefois, si vous n’avez jamais eu l’habitude de développer des parcours de formation en ligne, vous pouvez être rebuté à l’idée de franchir le cap : peur de l’inconnu, malaise par rapport aux aspects techniques à gérer, difficultés à animer vos groupes d’apprenants…

C’est pourquoi je vous propose de parcourir ci-dessous mon best-of des conseils à suivre pour que vous puissiez développer vos parcours en ligne les doigts dans le nez… ou presque !

Lisez attentivement ces conseils, et prêtez attention au dernier de la liste. Vous pourriez bien être surpris 😉

5 clés de succès pour réussir avec brio vos prochains parcours de formations en ligne
Découvrez 5 clés de succès à considérer absolument pour réussir avec brio vos prochains parcours de formations en ligne et/ou mixtes.

1. Concevez de manière précise votre plan de formation

Commencez par formuler les objectifs pédagogiques que vos apprenants devront atteindre au terme de la formation. Pour ce faire, je vous invite à utiliser la méthode SMART et la taxonomie de Bloom.

Une fois vos objectifs définis, choisissez les contenus et activités pédagogiques à inclure dans votre parcours (études de cas, mises en situation, jeux de rôles, présentations…). Attention : restez cohérents par rapport à vos objectifs de départ.

2. Organisez des séquences d’apprentissage courtes et ciblées

Dans une formation en ligne, les apprenants sont bien souvent assis derrière leur écran de PC (ou de tablette). Le problème, c’est que face à un écran, notre niveau d’attention et de vigilance est beaucoup plus capricieux.

Morale à retenir : évitez que vos séquences d’apprentissage (ou sous-modules) dépassent 15-20min. Au-delà, les cerveaux de vos apprenants commenceront à voguer vers d’autres cieux… ce que vous ne voulez surtout pas !

Choisissez également de focaliser l’attention des apprenants sur un contenu ciblé. Pour plus d’efficacité, mieux vaut viser 4 séquences ciblées de 15min chacune, plutôt qu’un sous-module généraliste d’1h.

3. Maximisez les interactions entre vos participants

Le principal facteur d’échec dans une formation en ligne, c’est l’absence de motivation de la part des apprenants, en raison de leur sentiment de solitude. Certes, vous ne pourrez jamais les motiver à leur place. Et pourtant, il est impératif de mettre en place les conditions optimales pour favoriser leur engagement.

Pour pallier à la solitude de l’apprenant derrière son écran, plusieurs solutions existent : mettre en place un forum de discussion, organisez des séances de chats audio/vidéo… ou encore organiser ponctuellement une réunion présentielle (si les conditions le permettent).

En terme d’activités, faites réaliser aux apprenants des tâches collaboratives et organisez des activités en paires ou en sous-groupes. Ces activités d’apprentissage social permettront aux apprenants de se sentir moins isolés, ce qui contribuera à favoriser leur motivation, leur engagement et leur implication tout au long du parcours.

4. Soignez, simplifiez et structurez vos supports pédagogiques

Dans des parcours E-Learning, il vous faudra compenser votre absence présentielle par des contenus et supports pédagogiques diversifiés. La bonne nouvelle, c’est que cela permettra de mieux solliciter les styles d’apprentissage propres à chacun de vos participants.

Revers de la médaille par contre : vous devrez veiller à fournir des supports variés (vidéos, séquences audio, synthèses sous forme de PDF, animations, diagrammes…).

Vous devrez donc vous assurer de la qualité, de la cohérence et de la structure de vos supports. Si vous comptez par exemple réaliser des PowerPoints animés, je vous conseille fortement de vous initier à la conception de slides efficaces (voir par exemple les ouvrages de Garr Reynolds et Nancy Duarte : Presentation Zen, Presentation Zen Design, Slide:ologie).

5. Ne vous laissez pas impressionner par la technique

Enfin, et c’est peut-être le conseil le plus important de la liste. Si vous ne devez en retenir qu’un seul, retenez celui-ci : NE vous laissez PAS impressionner par la technique !

Je sais que c’est parfois LE stress principal des formateurs. Et pourtant, à l’heure actuelle, je peux vous assurer qu’il est plus simple (et gratuit) que jamais de mettre en place une plateforme E-Learning.

Je pense ici à des outils OpenSource tels que Moodle, Claroline, et même WordPress, auquel on pourra adjoindre l’extension BuddyPress.

Pour vos séances de chats vidéo/audio, Skype fera parfaitement l’affaire. Et si vous deviez passer à des systèmes plus professionnels (pour accueillir plus de participants par exemple), des solutions simples et relativement bon marché existent (telles que WebEx ou GoToWebinar).

L’avenir de la formation passera par l’E-Learning !

Avec ces 5 clés de succès, j’ai voulu vous synthétiser l’essentiel des éléments à prendre en compte pour réussir vos parcours de formation en ligne.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite plus que jamais à réfléchir à l’opportunité qui s’offre à vous : non seulement les formation en ligne vont poursuivre leur croissance dans les prochaines années, et en plus les aspects techniques ne vont faire que se simplifier.

N’hésitez donc pas à prendre le train de l’E-Learning en marche. Car c’est vraiment une solution sur laquelle il faudra de plus en plus compter !
[hr]

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « Echanges de compétences » organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article, à combien l’évalueriez-vous sur 5 ? Cliquez sur la note de votre choix : 012345

7 clés de succès pour optimiser les dispositifs E-Learning dans votre entreprise

Dans un article précédent, je vous proposais de découvrir le Top 5 et le Flop 5, soit les principaux avantages et inconvénients, liés aux formations à distance. Parmi les freins et obstacles rencontrés face au E-Learning 2.0, je pointais entre autres la communication entre apprenants, la place de la formation en contexte professionnel ainsi que la diffusion des contenus et informations.

Pour poursuivre sur cette lancée, je vous invite à découvrir à présent 7 clés de succès afin d’assurer le bon fonctionnement de vos parcours E-Learning au sein de votre entreprise :

7 clés de succès pour optimiser les dispositifs E-Learning dans votre entreprise
Découvrez 7 clés de succès pour optimiser les dispositifs E-Learning dans votre entreprise et éviter l'échec de votre formation en ligne.

1. Maximiser les possibilités d’interactions, de partages et d’échanges

Il s’agit d’un point crucial : la démotivation des participants est le premier facteur d’abandon dans les formations en ligne. Parmi les éléments influençant le plus cet abandon, le manque de contacts et d’interactions est celui qui revient le plus souvent.

L’importance des relations sociales n’est donc plus à démontrer : pour réussir votre formation et prévenir les risques de démotivation des apprenants, il est primordial de donner à vos participants l’occasion d’échanger entre eux, de poser leurs questions et d’y répondre. Plusieurs outils sont à votre disposition pour cela : forums, messageries instantanées, classes virtuelles et systèmes de visioconférence.

2. Organiser des travaux d’équipe et la co-construction d’outils

Dans la continuité du facteur précédent, organiser des travaux d’équipe permettra de générer davantage d’engagement de la part des apprenants, et aussi favoriser une meilleure dynamique de groupe virtuelle.

Au niveau des outils disponibles, on retrouvera le panel cité dans le point précédent, auquel on pourra rajouter des systèmes de travail collaboratif, tels que les wikis et le partage de documents. On pourra ainsi demander aux participants de réaliser une synthèse sur un thème spécifique ou encore de construire ensemble leurs propres outils. Attention toutefois de proposer des tâches suffisamment intéressantes et réalistes en terme de timing.

3. Prévoir du temps de formation sur le lieu de travail

On considère trop souvent à tort que les employés prendront du temps sur leur vie privée pour se former. Prévoyez donc, au moment d’implanter la formation dans l’entreprise, d’obtenir l’accord et le consentement des managers et responsables d’équipes pour que les employés disposent du temps nécessaire à consacrer à leur formation sur leur lieu de travail : un préalable indispensable en termes de communication interne pour éviter un sabotage de la part des N+1.

4. Ne pas « gaver » vos apprenants

Les formations « en entonnoir » sont à proscrire, au risque de provoquer chez les participants une sévère indigestion ! Tout comme dans les formations en présentiel, veillez donc à respecter une certaine cohérence au sein des séquences d’apprentissage et évitez de disperser des tonnes d’informations de manière condensée. Cela se traduirait par une inévitable surcharge cognitive, et des résultats totalement contre-productifs en terme d’apprentissage.

5. Mettre en place un dispositif de formation mixte

Si vous disposez de ressources humaines suffisantes et si le contexte géographique le permet, n’hésitez pas à inclure dans votre formation une ou plusieurs séances en présentiel. Vos participants auront ainsi la possibilité d’échanger et de partager entre eux de vive voix et en face à face, ce qui contribuera à une meilleure dynamique de groupe et une ambiance plus chaleureuse.

Idéalement, prévoyez de mettre en ligne les contenus plus « théoriques » et de réserver les séances en présentiel pour les échanges ainsi que les partages d’idées et d’expériences entre apprenants.

6. Prévoir des supports pédagogiques variés

Un des aspects les plus bénéfiques de l’E-Learning, c’est de pouvoir faire profiter à vos participants de la magie des technologies de l’information et de la communication. Une séquence en ligne réussie et adaptée sera ainsi constituée d’un mélange digeste de plusieurs médias : séquences audio et vidéo, photos et présentations commentées, schémas et diagrammes sous forme d’animation, etc.

Les cerveaux droits et gauche de vos apprenants n’en seront que plus satisfaits. Et pas besoin pour cela d’utiliser des suites logicielles ou du matériel hors de prix : un simple micro, une petite caméra et une utilisation judicieuse de PowerPoint ou Keynote feront amplement l’affaire !

7. Continuer à vous former et combattre vos a priori

Messieurs les formateurs, est-il nécessaire de vous conseiller de vous former ? Personnellement je le pense (sans aucune méchanceté ou sarcasme de ma part). Comme le faisaient justement remarquer les commentaires de cet article, les formateurs ont trop souvent des a priori ou de stéréotypes concernant l’E-Learning et les nouvelles technologies.

Pourtant, utilisées à bon escient, elles peuvent constituer un levier qualitatif et apporter une réelle valeur ajoutée à votre dispositif pédagogique. Et, comme dans les formations en présentiel, les parcours E-Learning nécessitent un suivi de la part des formateurs, afin d’éviter que les apprenants ne se sentent abandonnés à leur triste sort. Pour ne pas paraphraser Morpheus, mon conseil serait donc « Free Your Mind ! » et « Don’t Be Afraid ! ».

Une charte pour la qualité des parcours E-Learning

Pour créer les conditions et le développement de parcours E-Learning de qualité, l’AWT – L’Agence Wallonne des Télécommunications – a mis en place un label de qualité E-Learning.

Je vous invite à découvrir cette charte en détails directement sur le site de l’AWT.